Historique

C'est en 1931, que Joseph Quidu commence à faire de l'andouille. Il est alors charcutier et fait son travail de ferme en ferme. Mais il est aussi entrepreneur agricole et bouilleur de cru. Ceci l'amène à s'installer en tant que charcutier-cafetier. Il décède en 1951 et c'est son fils Laurent Quidu qui prend le relais avec sa mère. Il a alors 16 ans.

Il poursuivra la même activité jusqu'en 1972. A partir de cette date, il arrête cette l'activité "café" pour se concentrer uniquement sur la charcuterie et donc l'andouille. Il prend une retraite bien méritée fin 1995.

C'est alors que son gendre, Benoît Rivalan, décide de créer une nouvelle entreprise tournée exclusivement vers l'andouille. Cette nouvelle activité débute en 1996 avec Benoît Rivalan et sa femme Françoise Quidu, qui est la fille ainéde Laurent Quidu.

le respect de la tradition familiale leur permet de gagner une médaille d'or en 1999 lors du concours général agricole à Paris .

L'année suivante ce sera la médaille d'argent avant que le concours s'arrête en 2001. Mais la plus belle des médailles, c'est de voir un client heureux et fidèle.

En 1996, la maison employait 2 personnes et fabriquait 200 andouilles par semaine. En 2016, ce sont 10 employés qui produisent plus de 1000 andouilles chaque semaine.

La maison Rivalan-Quidu est dépositaire d'un savoir faire et elle se doit de le faire perdurer. Thomas et Mylène Rivalan ont donc été formés à la fabrication de l'andouille fabriquée à guémené sur scorff et constituent ainsi la quatrième génération de charcutier dans la famille Rivalan-Quidu. On peut donc sereinement envisager les 50 prochaines années......

 

Notre seul but : Respecter la tradition